20 ans à accueillir des citoyens du monde, en quête de sécurité dans un pays en paix.

20 ans d’histoires de vie qui témoignent que notre monde ne cesse de générer des conflits qui obligent les populations à se déplacer pour survivre.

20 ans d’histoires d’exil qui montrent que la paix est fragile et qu’il est nécessaire de la préserver chaque jour.

880 histoires de vie singulières, 880 personnes qui ont en commun d’avoir dû fuir la violence pour trouver refuge ailleurs, ici, en France.

Ces hommes, ces femmes, ces enfants qui ont croisé notre route, nous souhaitons saluer leur courage et leur donner la parole.

Le CADA est un lieu de vie et de reconstruction pour les personnes fragilisées par l’épreuve de l’exil forcé, c’est un formidable vecteur de liens entre les familles hébergées, entre les familles et le pays d’accueil, un lieu stratégique où l’accueil s’effectue dans de multiples dimensions : humaines, politiques et économiques. Rien n’aurait été possible sans l’investissement des bénévoles, des élus de la commune de Brou-sur-Chantereine et des partenaires qui ont apporté une aide précieuse pour proposer un accueil digne et chaleureux.

A l’occasion de cette date anniversaire, l’équipe du CADA, dont plusieurs membres ont participé à l’ouverture, organise deux événements :

Une journée d’étude le 29 mai 2018 sur le thème du droit à l’unité de famille des réfugiés

Un temps festif en octobre 2018 qui nous donnera l’occasion de nous retrouver tous ensemble – réfugiés, bénévoles, élus, partenaires –

A l’heure où s’enclenche le processus des Etats généraux des migrations, retrouvons-nous pour échanger, apprendre, partager, chanter, danser …